Under the High Patronage of the President of the Republic, Head of State, H.E. IDRISS DEBY ITNO
CHAD INTERNATIONAL OIL, MINING & ENERGY Conference and Showcase / Exhibition 10 – 12 October 2017, Palais du 15 Janvier, N’Djamena, Chad
4

Chad International Oil, Mining and Energy  (CIOME) 2017 sera la 6ème édition de ce rassemblement international d’experts et des investisseurs dans l’industrie des hydrocarbures, de l’énergie et des  minéraux du Tchad, en Afrique Centrale en particulier et en Afrique en général.

Cette rencontre internationale se tient sous le Haut Patronage du Président de la République, Chef de l’Etat, S.E. IDRISS DEBY ITNO

Le pays présentera l’industrie des hydrocarbures, de l’énergie et des minéraux et ainsi que les nouvelles opportunités dans ces secteurs au Tchad.

Le thème de cette 6ème édition est “opportunités inexploitées des hydrocarbures, des mines et de l’énergie du Tchad”

La République du Tchad, est divisée en trois grandes régions géographiques: une zone désertique dans le nord, une ceinture aride du Sahel dans le centre et une zone de savane dans le sud. Le Lac Tchad est la plus grande zone humide au Tchad et la deuxième en Afrique. Le Tchad abrite plus de 200 différents groupes ethniques et linguistiques. L’arabe et le français sont les langues officielles. Il est bordé par la Libye au nord, le Soudan à l’est, la République Centrafricaine au sud, le Cameroun et le Nigeria au sud-ouest et le Niger à l’ouest.

Secteur des hydrocarbures

Ce secteur est placé sous la tutelle du Ministère du Pétrole et de l’Energie du Tchad qui travaille en étroite collaboration avec la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT). Les hydrocarbures restent le segment leader de l’économie du Tchad. Le Tchad est classé dixième  producteur  africain en terme de réserves de pétrole , avec 1,5 milliards de barils de réserves prouvées depuis le 1er Janvier 2013, selon le Oil and Gas Journal.

La raffinerie de Djermaya fonctionne et ravitaille le marché local et international avec les produits pétroliers. Cette raffinerie produit de l’essence, du diesel, du kérosène, du polypropylène, du gaz et du carburant liquéfié. La production de pétrole brut au Tchad était estimée à 115 000 barils par jour (b / j) en 2011 et 105 000 b / j en 2012. Presque tout ce brut est exportée via l’oléoduc Tchad-Cameroun.  La production de pétrole brut a largement dépassé celle d’autres produits minéraux du pays.

Des lois spécifiques régissent la gestion des revenus pétroliers ainsi que la répartition de ceux-ci. Un Collège de Contrôle de Surveillance de Revenus Pétroliers (CCSRP) est créé et fonctionne normalement.

Secteur énergétique

En Janvier 2004, le Tchad avait 30 mégawatts (MW) d’électricité capacité installée de production, dont 100% étaient thermiques. En 2004, le pays a généré 0,09 milliards de kilowattheures (Bkwh) d’électricité, tout en consommant 0,09 Bkwh. La production et la consommation d’électricité au Tchad ont augmenté de 0,02 Bkwh, soit vingt-deux pour cent (22%) au cours des vingt dernières années. L’alimentation du Tchad en électricité repose sur une capacité thermique conventionnelle. Des groupes électrogènes fournissent de l’électricité aux consommateurs. Avec l’ouverture de la raffinerie de Djermaya, les groupes électrogènes reçoivent une huile raffinée provenant directement de la dite raffinerie. Cette raffinerie produit de l’essence, du diesel, du kérosène, du polypropylène, du gaz liquéfié et du fioul.

Energies renouvelables

Le Tchad, vaste pays d’Afrique sahélienne, dispose d’importantes potentialités, telles l’éolien, le solaire et la biomasse. Du Nord au Sud du pays, le soleil brille de 2.750 à 3. 250 heures par an. Par rapport à l’éolien, le Tchad est doté d’un gisement très important dans les régions du nord où il y a deux chaînes montagneuses; de même que dans les régions du centre et du sud.

Secteur minier

Le Ministère des Mines et de la Géologie supervise le secteur minier du Tchad. Ce secteur minier du Tchad est largement sous exploré. Ses ressources minérales comprennent l’uranium, le natron, le kaolin, l’or, la soude calcaire, les pierres, le sable, le gravier et du sel. Des études indiquent un bon potentiel, en particulier pour l’uranium, l’or, la bauxite, l’argent et des diamants alluviaux. Plusieurs compagnies de recherches minières sont intéressées par ce secteur. Depuis décembre 2011 la  cimenterie de Baore est ouverte et participer au développement socio-économique du Tchad. L’exploitation des minerais solides est régie par le Code Minier (loi n ° 011/PR/1995 de 1995).